Connue sous le terme de vente avec faculté de rachat, la vente à réméré est un type de transaction immobilière très particulière. Le propriétaire vend ses biens immobiliers à un investisseur pour qu’il reçoive un fond immédiat. Ce dernier pourra racheter ses biens après plusieurs échéances. Le délai des échéances est soumis à un contrat de vente à réméré. C’est une bonne initiative si la propriété est surendettée. Il pourra régler de suite ses dettes.

Les points importants à savoir sur la vente à réméré

Le plus important concernant ce principe de vente est que le vendeur a le droit de reprendre les biens qu’il a vendus à l’acheteur. Cette vente est soumise à un contrat de transfert des biens et signée entre les deux acteurs.

Une fois que la vente a réméré immobilier est finalisée, le nouveau propriétaire peut effectuer des travaux de rénovation. Cependant, tous les frais de dépenses sont à sa charge. Ses débourses ne seront pas évoquées dans ledit contrat et ne seront pas déboursées à la fin du contrat en cas de rachat  ou récupération. Passer le délai convenu, le vendeur ne pourra plus racheter ses biens sauf si l’acheteur veut élargir le délai du contrat.

Pour information, le vendeur pourra récupérer ses biens à tout moment dans une vente à réméré dès qu’il est en possession de fond nécessaire pour régler les charges et les frais convenus.

Le principe et fondement d’une vente à réméré

La vente à réméré est une vente immobilière qui a pour fondement de vendre une habitation lorsqu’on est dans une impasse financière. Une fois sortie de cette difficulté, on peut la racheter. Ce sont surtout les propriétaires de biens immobiliers avec l’incapacité de payer les échéances qui optent surtout pour ce type de vente. C’est une solution immédiate de régler ses problèmes financiers surtout si le propriétaire est dans une situation de saisie immobilière. Il doit dans ce cas de figure payer et anticiper les restes des échéances qu’il doit payer à la banque. Cette stratégie concerne surtout les propriétaires insolvables.

Ainsi, l’objectif de cette vente est donc d’obtenir une somme d’argent qui soit importante pour pouvoir acquitter la totalité des prêts. En outre, comme tous les autres types de vente, la vente à réméré doit également être sous contrat signé par les deux parties devant un notaire.

Il faut savoir que le débiteur peut organiser lui-même ce type de vente tout en demandant conseil à des professionnels.

Les côtés positifs de la vente à réméré

La vente à réméré est une opération qui a beaucoup d’avantages dont le principal serait que le vendeur n’est pas obligé de quitter la maison mise en vente. Lui et sa famille peuvent donc vivre leur vie normalement. De plus, il peut racheter ce bien jusqu’à un délai de 5 ans. Il dispose donc du temps suffisant pour régler ses dettes par le biais de l’argent obtenu par ce type de vente. Ensuite, il est important de savoir que ce genre de procédure peut s’effectuer en toute discrétion. De plus, on ne perd pas complètement ses biens immobiliers. Il est possible de les récupérer après les échéances effectuées.

En outre, avec la vente à réméré, il est possible également de gagner plus d’argent comparé à la saisie judiciaire. On obtient un fonds de démarrage pour financer un projet. On aura une autre chance de fructifier ses économies et de rétablir la situation. La vente à réméré a un côté positif. On peut sauver ses patrimoines grâce à ses ventes. De plus, elle possède une clause de rachat qui est très bénéfique. Enfin, dès que les dettes ont été remboursées, la somme restante est bloquée à la Caisse des Dépôts pour assurer le rachat du bien vendu.