Faire face et surmonter les adversités de la vie, comme avoir un proche atteint de la maladie d’Alzheimer, génère de la souffrance mais, en même temps, cela peut nous faire grandir en interne et, souvent, modifier notre échelle de valeurs et de priorités. Cette capacité à surmonter des situations défavorables et à en tirer une meilleure connaissance de soi et un apprentissage de la vie est caractéristique d’une personne résiliente.

Qu’est-ce que la résilience?

La résilience est construite à partir de l’expérience de la souffrance émotionnelle et nous aide à maintenir ou à améliorer la stabilité mentale dans des situations de vie stressantes. C’est quelque chose qui est souvent généré spontanément mais il existe des stratégies qui peuvent nous aider à l’améliorer et que nous pouvons mettre en pratique lorsque nous nous trouvons dans des situations de vie difficiles.

Les soignants des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer font face à une foule de sentiments dans leur vie de tous les jours, qui peuvent être à la fois positifs et négatifs, voire contradictoires ou ambivalents. La réalité est qu’il n’y a pas de sentiments acceptables ou inacceptables.

Nous ne pouvons nier l’existence de ce qui est généré en nous. La meilleure chose à faire est d’apprendre à reconnaître et à gérer ces sentiments et ces émotions. S’ils ne sont pas productifs pour notre propre bien-être ou pour gérer des situations qui nous stressent, nous devons mettre en place des moyens efficaces de les gérer pour essayer de limiter leur influence.

Pour améliorer la résilience, vous devez apprendre à identifier, accepter et gérer les émotions. Dans ce processus, l’interprétation ou l’évaluation que nous faisons nous-mêmes des situations que nous vivons joue un rôle clé, car notre réaction émotionnelle découlera normalement de cette interprétation.

Il est important d’être clair que ce ne sont pas les situations elles-mêmes qui définissent les émotions, mais l’évaluation personnelle que nous faisons de chaque situation. Souvent, nous ne pouvons pas modifier les situations, mais nous pouvons apprendre à modifier la façon dont nous les interprétons, comme le font les personnes résilientes.

Certains attributs personnels favorisent la résilience, par exemple, l’estime de soi, la capacité à résoudre des problèmes ou la compétence sociale. Elle est également favorisée par les soutiens familiaux et sociaux dont nous disposons. De plus, certaines attitudes favoriseront également notre bien-être et notre capacité à nous améliorer. La clé est d’identifier ce qui fonctionne le mieux pour chacun de vous afin de développer vos propres stratégies.
Décalogue d’une personne résiliente

Voici conseils pour renforcer la résilience :

Établissez et entretenez des relations. De bonnes relations familiales et sociales sont une excellente source pour obtenir et accepter de l’aide et du soutien, ce qui améliore la résilience. Nous trouverons également des opportunités pour aider les autres, ce qui, à son tour, contribuera également à notre bien-être personnel.
Évitez de voir les crises comme des problèmes insurmontables. Souvent, nous ne pouvons pas changer les faits, mais nous pouvons changer la façon dont nous les interprétons et y répondons. Comme nous l’avons indiqué précédemment, nous devons essayer de limiter l’effet des émotions non-productives.
Acceptez que le changement fasse partie de la vie. Accepter qu’il existe des circonstances que nous ne pouvons pas changer, comme la maladie d’Alzheimer chez un être cher, peut être d’une grande aide pour nous concentrer sur celles que nous pouvons changer et canaliser nos efforts vers elles. Les ressources humaines permettent de gérer les relations sociales dans l’entreprise. Visitez notre site  Indicateur RH  pour plus d’informations.